Brève 4

Maxime suit une rééducation orthophonique. Mais « La maîtresse dit qu’il n’y a pas besoin d’un suivi orthophonique » annonce sa maman …Comment réagir ?


Garder des distances face à ce dit. En effet, cette phrase a peut-être été prononcée effectivement par le professeur des écoles, ou peut-être ne l’a-telle pas été. Vérifier par un coup de téléphone au professeur des écoles, la véracité de ses propos. En effet, les parents, pour des raisons conscientes ou inconscientes – à cause de « la blessure narcissique » ou en un mot plus simple « de la souffrance » qu’ils ressentent face à leur enfant en difficultés – peuvent avoir relaté des propos inexacts.

  Si l’orthophoniste est assurée ensuite que ces propos ont été tenus, il peut être alors judicieux de se positionner. Expliquer simplement alors à l’enseignant que chacun a un travail spécifique : l’orthophoniste ne commente pas le travail du professeur des écoles, elle respecte son travail. De même le professeur des écoles ne peut pas se prononcer sur l’opportunité ou non d’une prise en charge orthophonique.

Il est important que chacun reste à sa place. L’un dépend de l’éducation nationale, l’autre du domaine de la santé. Ils ont assurément un travail complémentaire auprès de l’enfant, dans le respect mutuel de chaque profession.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.