Brève 29

Quelques pistes possibles pour la prise en charge orthophonique d’un enfant de 2 ans qui n’est pas dans la relation.

L’enfant âgé de 2 ans environ, ne communique pas, n’émet pas de sons, ne parle pas, ne répond à aucun geste, aucun signe.Que faire pour l’amener vers la communication, le langage ? 

Trois brèves, basées sur des expériences, vont être écrites sur ce thème-là : La Première brève va porter sur deux attitudes possibles et utilisables : « Le suivre » et « proposer ».

 « Le suivre »

  •  J’essaie de me glisser dans ses activités, ses actions, pour tenter de provoquer une interaction.
  • Il prend un objet, j’en prends aussi un identique. Il prend un cube, j’en prends un similaire et essaie de l’échanger avec lui.
  • Il vide d’un coup des caisses de jouets comme un enfant de 9 mois, je les reremplis et regarde sa réaction.
  • Il enlève les objets d’une boîte : je l’imite ou fais le contraire.
  • Il touche à une boite coulissante, je mets des objets dedans. Je lui montre qu’elle coulisse[1], ce geste va-t-il l’intéresser ?
  • Etc…

« Proposer« 

  • Je propose une forme de jeu de cache – cache. Un bébé dès l’âge de 9 mois est sensible au visage caché puis découvert. Je me cache le visage avec un voile, puis je le retire rapidement en disant « ah la voilà ! ». Une autre variante peut être de cacher l’enfant sous un voile par terre et le chercher partout dans le bureau puis le découvrir en lui disant « ah ! te voilà ». Je note ses réactions : indifférence, mouvements corporels, sourires, gestes pour que le scénario recommence.
  • Si l’enfant ouvre « une brèche », je m’y engouffre avec finesse et doigté.
  • Il cherche à empiler des cubes. J’essaie de placer un de mes cubes dans sa tour. Je propose un tour de rôle pour une autre activité avec les objets qu’il a introduit.

En un mot, je suis à l’affût de ce que fait l’enfant comme actions pour me greffer dessus, en proposer des similaires ou des proches, et cherche à obtenir une réaction de sa part…


[1] Voir stage PREL Premiers Raisonnements, Emergence du Langage  chez COGI’ACT 

4 commentaires sur “Brève 29”

  1. Gilles Bouquerel

    Génial ! Je pense neanmoins que vous utilisez l’une ou l’autre de ces attitudes en suuvant votre instinct. Ce n’est pas tout à fait le même type d’enfant qu’on imite ou qu’on sollicite.
    En tous cas, bravo. Ces 2 voies peuvent bien entendu être empruntées par n’importe quel praticien, et sont à la base de tout travail précoce possible avec les enfants dans le spectre de bien des choses.

    1. Ma clinique exposé ci dessus provient d’un croisement entre une formation psychanalytique et l’approche de PREL(Premier Raisonnement Emegence du Langage) de Cogi’act

  2. La 1ère chose est de renseigner les ATCD médicaux, notamment ORL, et d’éliminer une surdité…J’ai trop vu d’enfants malentendants pas diagnostiqués.
    Après ça, d’accord pour utiliser tous les moyens possibles pour générer des interactions. Une prise en charge pluridisciplinaire avec pédopsychiatre et psychothérapeute est souvent utile. Mais nos professions sont hélas mises à mal par le manque de moyens financiers.

    1. Bonjour Tout à fait d’accord, sur l’importance de l’anamnèse et de vérifier l’audition…C’est une question que je n’oubliais jamais ..;Mais vous avez raison …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.